Go to Top

Message du Président

Chère communauté SRAM

Chez SRAM nous sommes convaincus du pouvoir des vélos. Notre mission est de créer des composants et des expériences qui inspirent les consommateurs et étendent la pratique du vélo. Nous savons que vous aussi partagez cette passion et que faire du vélo est bien plus qu’un passe-temps, c’est un mode de vie.

En Octobre 2013, en Allemagne, lors d’un lancement SRAM dédié aux fabricants de vélos, nous nous sommes rendu compte d’un problème de qualité sur nos freins hydrauliques route. Nous avons analysé les causes et découvert que nous avions une partie non conforme : celle-ci était dû à un changement non validé de la part de notre fournisseur dans le processus de fabrication. Cela a affecté environ 4.000 systèmes parmi les 38.000 systèmes que nous avions produits à ce moment-là. Nous avons pu identifier le lot affecté par ce changement de processus et pu stopper la plupart des produits avant qu’ils ne soient entre les mains des consommateurs.

Le weekend dernier un signal d’alarme s’est déclenché. Nous avons reçu un certain nombre de rapports de défaillances de nos freins, lors de compétitions de cyclocross dont les températures étaient en dessous de zéro. Nous avons recherché les causes de ces défaillances et constaté que le matériau assurant l’étanchéité de nos leviers de frein perdait ses caractéristiques de performance dans des conditions de froid extrême. Nous avons pu reproduire ces défaillances lors de tests en laboratoire.

Vendredi 13 Décembre 2013, nous avons décidé d’informer très rapidement la communauté cyclocross et l’ensemble des cyclistes de cesser immédiatement d’utiliser les produits concernés. En même temps nous avons lancé un rappel complet. La sécurité étant notre principale préoccupation. Nous travaillions en étroite collaboration avec le CPSC aux États-Unis et d’autres organisations mondiales pour la sécurité afin d’enregistrer ce rappel comme rappel officiel et pour respecter les lois et règlementations locales.

Le rappel concerne désormais 38.000 systèmes (production totale) et avec 2 systèmes par vélo, cela peut potentiellement affecter 19.000 vélos, moins les systèmes n’aillant pas encore été montés. Sur ces 19.000 vélos nous estimons qu’il y a 5.000 vélos dans les mains des consommateurs. Nous espérons que ce nombre diminue avec plus de diligence. Le solde est représenté par les vélos et les systèmes étant toujours en stock ou dans les magasins et non-encore vendus.

Même si les chiffres sont limités à grande échelle, ces produits défectueux équipent des vélos haut de gamme chez les revendeurs spécialisés. C’est un rappel particulièrement difficile car beaucoup des consommateurs ont acheté ces vélos en raison du système de freinage hydraulique, à la différence d’une paire de roues par exemple, ils ne peuvent pas ouvrir l’attache-rapide et changer de paire de roues pour pouvoir continuer à rouler. L’investissement dans leur nouveau vélo est compromis jusqu’à ce que nous leur trouvions une solution. Le plan de remplacement initial sera peut-être un frein à disque mécanique suivit d’un nouveau frein hydraulique.

Cette situation est extrêmement perturbante pour les cyclistes, les revendeurs et les marques de vélos. Et bien sûr, ces nouveaux montages apporteront aussi leurs lots de frustrations en termes de compatibilité. Cette perturbation sera ressentie de manière abrupte à un niveau personnel par les cyclistes et les revendeurs qui ont acheté nos composants en raison de notre technologie et de nos promesses de marque. Ils comptaient sur nous et nous les avons déçu. Nous avons ébranlé leur confiance et perturbé leur vie de cyclise ou leur activité commerciale. Nous avons choisi d’être une marque très innovante avec un développement au plus haut niveau. Ce choix comporte des risques et nous venons juste d’en faire les frais.

Marques de vélos, usines de production, revendeurs et consommateurs vont être en colère et consternés par SRAM.

Nous allons continuer à analyser les raisons de ces défaillances et allons redévelopper et reconcevoir. A ce stade, nous ne savons pas quand ce sera terminé. Tous les jours, je dirige une réunion avec l’équipe exécutive pour mettre en place un plan de remplacement et de compensation pour le réseau de vente et les consommateurs. Sachant que dans l’immédiat nous n’avons pas de produits de remplacement et ne savons pas quand nous reprendrons la production des freins hydrauliques route, ce rappel est des plus perturbant.

Le coût sera élevé. Il y aura également des compensations via le réseau pour ces perturbations. Nous ne savons pas encore comment cela va se dérouler. Nous devons nous surpasser pour préserver notre marque et nos relations.

Nous allons rester concentré sur l’amélioration de notre Qualité. Au travers de notre stratégie nous prendrons des décisions opérationnelles avec comme priorité la Qualité de nos produits et de nos lancements.

Nous avons fait beaucoup de chemin ces dernières années et nous en avons encore beaucoup à parcourir.

Dans les semaines à venir, nous publierons régulièrement sur notre site des mises à jour techniques et clients concernant ce rappel. J’encourage tout le monde à lire ce rapport afin que nous soyons à jour et sur la même longueur d’ondes.

Il y aura peut-être des mises à jour plus fréquentes si cela est nécessaire.

Au nom des 3000 employés SRAM, je m’excuse pour cette situation et vous assure que nous ferons tout notre possible pour regagner votre confiance, votre activité commerciale et votre respect.

Stan Day,

Président

SRAM LLC.